Hier soir j’ai lu “Sans famille”

Dans le metro Je suis d’l’assistan-

Ce et croyez-moi
C’est bien attristant

La solitude je n’connais que trop
Dire qu’il y en a des comme
moi qui dorment bien au choud

Déjà elle n’a plus sa raison

Elle voit d’étranges fleurs
Des fleurs dizarres et des papillons

Tandis que sur Londres
Lentement descend la nuit

Sur le quéridon Auprés de la fille endormie
On peut lire griffonnés au crayon
Rien que ces quelques mots

Adieu
C’est fini

Tandis que sur Londres
Lentement descend la nuit

Sur le quéridon Auprés de la
fille endormie
On peut lire griffonnés au
crayon
Rien que ces quelques mots

Adieu
C’est fini